menu
close search popup

Groupe électrogène E85 bio éthanol biocarburant

Auteur : NdK

Le 16/02/24

Lectures : 8 765

      Un groupe électrogène E85 éthanol, est-ce que ça existe ? Combien ça coûte ? Où l'acheter ?

Face aux tensions sur la disponibilité et les prix de l'énergie en général et des carburants en particulier, celui qui souhaite optimiser ses coûts d'exploitation pour l'utilisation de groupe électrogène se pose forcément la question du prix des carburants.

Il n'existe pas de source d'énergie propre, bon marché et disponible en quantité pour satisfaire les besoins de tous. Cependant le biocarburant a quelques atouts pour lui.
Cet article est l'occasion de détailler ce qu'il faut savoir les groupes électrogènes au superéthanol e85 avant d'acheter ou de louer une version compatible E85.

En poursuivant la lecture de cet article, vous comprendez pourquoi cette alternative à l'essence est judicieuse par rapport aux autres sources de carburants et en quoi elle répond à votre objectif d'autonomie ou autres domaines d'utilisation en appareils ménagers ou d'outils électriques pour réaliser ses travaux.

Carburants : différence entre essence SP59, E10 et E85

L'essence 98 est composée à 98% de produits pétroliers raffinés. 98 est son pourcentage d'octane. Les stations services délivrent de moins en moins de carburant SP98.

L'essentiel des véhicules thermiques roulant à l'"essence" roulent en réalité au SP 95. Suivant le même principe, le SP95 contient 95% d'octane soit indice d'octane 95. Les 5 pourcents restants sont essentiellement des biocarburants. Ils ont l'avantage de ne pas faire appel aux ressources fossiles épuisables et de consommer un CO 2 fixé depuis la surface.

Introduction de l' éthanol comme carburant

Depuis les années 70, les constructeurs auto suédois Saab et Volvo proposent une compatibilité de leurs moteurs avec l'éthanol.
En France, les voitures essences produites à partir de 2000 roulent au SP95 et e10. Cela signifie que la part de carburant fossile est portée à 90% et celle issue de la biomasse à 10%.
Avec l'apparition de l' injection, de sonde labda large bande, la régulation dynamique permet de s'adapter à différents carburants, dans certaines limites.
Il est possible d'augmenter la part du biocarburant, mais cela va avoir un impact sur les motorisations.

En Europe, c'est la Suède puis l'Allemagne qui introduisent le E85 et en soutiennent la filière avec une taxation plus faible. La France suit avec la taxation la plus faible au monde mais sans pousser les constructeurs à produire des véhicules flex fuel. La part de la biomasse dans les carburants augmentent d'année en année.

L'essentiel de la production d' éthanol est produit à partir de canne à sucre, betterave, céréales et autres matières premières organiques. Cette filière se développe en France et permet à de plus en plus de stations de proposer le carburant super-éthanol 85 à la pompe.

Il faut dire que carburant issu de la biomasse émet 40% de CO2 en moins que celle de l'essence fossile sur l'ensemble de sa filière du puit à la roue. Intégrer la production de CO2 de toute la filière de production, retraitement et énergétique, vous n'y pensez pas ?
Face aux autres véhicules thermiques et électriques, ceux à biocarburants sont nettement plus sobres, même en incluant la transformation et la distribution avec transports, stockage et distribution en station service.

Or en 2013, le Ministère de l'écologie impose des normes sur la pollution à froid et le jeune marché des véhicules compatibles E85 flex fuel s'effondre.

En 2016, l'Allemagne puis la Suède ont supprimé l'avantage fiscal de l'E85. En conséquence, la France est la seule à soutenir la filière. Lire : l'Union Européenne oeuvre contre l'abattement sur le CO2.

Pourtant, la carte grise est gratuite, les kits éthanol homologués sans tests à froid.


Il faut dire qu'il faut entretenir le mythe idiot-logique du véhicle électrique comme "propre" et "écologique". Mesurer les émissions de CO2 au pot d'échappement, c'est techniquement possible.
Mesurer les émissions de CO2 d'une filière (extraction minière des batteries, construction d'usine alimentées au charbon, transport par bateau, production d'électricité de pointe par centrales gaz, charbon),le bilan carbone d'un véhicule électrique n'a pas grand chose de vert.

Avantages des biocarburants

Cette solution entraine le plus faibles résidus et le moindre impact sur la qualité de l'air du superethanol par rapport à un carburant aux énergies fossiles importé de pays pour lesquels nous sommes tenus à des contrats et contreparties.

Il y a aussi la dimension de souveraineté nationale, économique et d' écologie à exploiter des énergies non fossiles.

Le problème du superéthanol E85 (par rapport à l'essence)

Le superéthanol e85 contient 65% à 85% de bioéthanol. L' indice d'octane est donc variable de 55 à 15 suivant la saison. L' éthanol qu'il contient est obtenu à partir des matières organiques.

Tous les moteurs essence ne peuvent pas fonctionner au bioéthanol s'ils ne sont pas conçus pour. De nombreux véhicules vendus hors France sont compatibles d'origine. Ils sont dit Flex fuel.
En France, en dehors des véhicules d'importation il faudra prévoir la mise en place d'un kit et une modification de la carte grise du véhicule. Ce kit adapte le fonctionnement du moteur en fonction des conditions d'indice d'octane et de température. Il facilite le démarrage à froid. En revanche, problème de pollution à froid subsiste.

Avant de savoir s'il est possible d'adapter un kit e85 bioéthanol sur les groupes électrogènes, il est honnête d'évoquer les inconvénients du bioéthanol comme alternative à l' essence.

Le bio éthanol contenu dans les carburants comporte plusieurs limites

La première limite au superethanol est le rendement énergétique au litre de carburant.
Plus faible que pour l'essence, il va entrainer une sur-consommation énergie consommée rapportée au travail réalisé.

La seconde limite est le prix de revient réel après déduction de la filière, transformation, conversion d'activité. Concrètement, la filière des biocarburants entre en concurrence directe avec l'agriculture alimentaire quant aux terres cultivables disponibles, aux intrants.

La recherche de volume de production pour répondre à un besoin de consommation croissant, de performance de production maximum, d'économie entraine à toujours plus de monoculture.

Il y a un débat sur l'industrie de la betterave sucrière mais aussi des perspectives prométeuses avec par exemple la culture du Miscanthus, herbe robuste à haut rendement.

Citons la problématique des énergéticiens qui obtiennent des licences pour importer de l'huile de palme par cargo pour le bio-diesel. Quid de la déforestation de forêts primaires, de l'effondrement de la biodiversité et perte de stock de carbone.

Enfin, début novembre 2022, le gouvernement évoque la possibilité d'augmenter la taxe sur les carburants (TCIPE) actuellement à 11,83 euros par hectolitre contre environ 70 euros pour l'essence.
Cette évolution pourrait estomper légèrement l'attrait financier du E85 ainsi que son avantage incitatif.

Le miroir aux alouettes des énergies renouvelables

Dans les faits, les chiffres de consommation annuels d'énergie toutes sources confondues sont sans équivoque. L' activité croit et chaque nouvelle source d'énergie exploitée est l'occasion de consommer d'avantage d'énergie. Aujourd'hui le biocarburant n'est pas une énergie alternative. Il n'y a pas de transition écologique. Pas de transition car pas de changement d'usage on continue a exploiter les autres sources préexistantes. L'énergie supplémentaire de la filière biocarburant vient juste s'ajouter en complément du reste.

De ce fait, la dimension écologique est à traiter au titre d'une approche globale.

Composer avec l'avenir des biocarburants dans le mix énergétique

Les modèles de prévision croisés basés sur le suivi des gaz à effet de serre et autres indicateurs sont sans équivoque sur les pertes de chances de contenir la hausse des températures à l'échelle globale. Il est donc accepté scientifiquement que chaque hausse de 0,1°C , chaque émission de CO 2 dans l'atmosphère a des conséquences immédiates, qui créent par effet d'emballement des conséquences qui s'amplifient et réduisent les chances de stabiliser cet emballement.

La terre ne pourra pas compter sur la technologie et l' innovation pour inverser la tendance.

L'économie étant de l'énergie transformée, à moins d'un gap technologique majeur concernant l'énergie, réduire le second ne se fera pas sans une perte sur le premier.

L'avantage de l'essence et autres dérivés raffinés du pétrole est qu'il renferme une énergie est fortement concentrée, facilement transportable et historiquement bon marché par rapport son équivalent en valeur-travail.

Dès lors, c'est un vrai problème pour venir concurrencer une énergie encore abondante, fortement concentrée et encore peu chère par rapport à ce qu'elle permet de faire.

Le vrai problème se poserait donc ainsi à l'échelle de l'individu : comment faire à son niveau pour sortir de ce modèle extractiviste ? En réponse, le superéthanol est une piste du mix énergétique pour continuer à oeuvrer dans la société, et pourquoi pas continuer à travailler pour un monde meilleur.

Le superéthanol e85 reste un choix pour l'avenir

Toutefois, le défaut d'investissement chronique dans l'exploration pétrolière et la mise en œuvre de nouveaux gisements d'exploitation ne peut conduire qu'à un effet de raréfaction de l'énergie. Tout ce qui est rare est cher. Si la demande est supérieure à la production, on peut s'attendre des pics de flambée des prix. Ces pics justifieront des explorations futures et mises en exploitations de gisements qui deviendront alors "rentables". Comme un Loïk Le Floch-Prigent disait à propos de la raréfaction des ressources, il n'y a pas de pénuries, seulement des redistributions. Et vous pourriez bien faire parti de la prochaine vague des "exclus".

Quid des des coupures de réseau ? Pour qui ne peut se permettre de telles phénomènes, il est donc légitimement pertinent d'envisager l'achat d'un générateur électrique à essence compatible avec les carburants issus de la valorisation de la biomasse.

Les actualités récentes le montrent : pour qui a un minimum de sens d'observation et de capacité d'analyse, face aux ingérences, collusions, cooptations qui conduisent fatalement à des politiques de nivellement par le bas, qui transforme petit à petit la société française.

Exemples de générateurs bioéthanol

Il n'existe pas à ma connaissance de générateurs bioéthanol car il n'y a pas suffisamment de marché pour cela.

Les groupes proposés à la vente sont conçus pour fonctionner soit au Gazole (pour un usage continu),soit essence (pour un usage occasionnel). Dans ces cas au SP95, la notice n'indique généralement pas qu'ils accepent le E85.


Cependant il reste possible d'essayer d'adapter un dispositif. Dans ce cas, privilégier un groupe électrogène essence avec un carburateur et régler les avances et la richesse pour éviter de tourner trop pauvre.

A cause de la perte de rendement énergétique induite par le bioethanol, il faudra prévoir une installation plus puissante pour mieux encaisser cela.

Attention, l'éthanol est miscible dans l'eau, y compris la vapeur contenue dans l'air. Il n'est donc pas recommandé d'utiliser du E85 dans le réservoir d'essence car il sera très difficile de redémarrer et le fonctionnement sera instable.
Il faut donc lui octroyer un réservoir dédié, comme l'explique cette personne dans une vidéo test sur un tracteur tondeuse :



Les constructeurs automobiles proposent des motorisations qui acceptent 50%, 70% voire 100% de biocarburant, en fonction.

Dans cet article, quellebatterie.com vous présente la gamme de groupes électrogènes Yamaha

Louer un groupe électrogène biocarburant

Particuliers, professionnels, pour un besoin ponctuel vous pouvez choisir de louer un groupe électrogène. Une société comme Toowatt, spécialisée dans les solutions mobiles pour l'autonomie en énergie électrique, propose des groupes électrogènes dernière génération capables des fonctionner au biocarburant !

Leur mise au point est issue d'expérimentations en vue de proposer des solutions écologiques hautement performantes et silencieuses, venant ainsi répondre aux attentes croissantes des organisateurs en événementiel, aux acteurs de l'industrie mais aussi pour fournir des solutions sur les chantiers et travaux d'envergure.

La location est l'occasion de bénéficier d'un service sur toute l'expérience par des professionnels habilités : conseil en dimensionnement de l'installation, livraison et mise en route, intervention en cas de dépannage ainsi que la fourniture d'accessoires nécessaires pour réussir son installation de groupe électrogène au biocarburant. Ils ont même pensé à la gestion des carburants et à la télésurveillance de leurs équipements !

La location de groupe électrogène reste une solution idéale pour accéder aux meilleures technologies sans subir les immobilisations.
C'est aussi l'occasion de bénéficier de matériel de pointe, entretenu et correctement dimensionné. Bref, cela peut devenir un un game changer pour les activités qui ont besoin d'une forte agilité.

back to top